Ce divin breuvage est né du terroir ardennais car c’est le climat unique de cette région qui a inspiré son élaboration.

En effet, des températures hivernales rigoureuses sont requises pour obtenir la concentration des sucres nécessaire à sa réalisation.

Mis en œuvre selon des méthodes quasi oubliées, il est issu des pommes d’anciennes variétés naturellement résistantes, cueillies à la main dans les vergers de la ferme Magerotte à Nassogne et dans les vergers de famille d’Ardenne.

Entreposés à même les champs durant tout l’hiver, les fruits mûrissent puis gèlent sous l’action des frimas.

La douceur du printemps libère les eaux contenues.

La quintessence des pommes est alors extraite par pressage puis le jus est mis à fermenter à faible température durant 12 à 15 mois, sous l'oeil vigilant de notre maître de chai.

Cette longue période permet le développement optimal de la complexité du produit tout en lui assurant une stabilité exceptionnelle.

Entre 80 et 100 pommes sont nécessaires pour réaliser une seule bouteille de Frimas d’Ardenne.

Le nectar de longue garde ainsi obtenu est particulièrement apprécié servi frais, en apéritif, en accompagnement de fois gras, de fromages bleus et de desserts ou seul en conclusion d’un excellent repas.

Frimas d'Ardenne n°1 (épuisé) :

  • Robe : ambre intense et limpide
  • Nez : pommes vertes cuites, tarte Tatin (pommes caramélisées), sous-bois, champignons
  • Bouche : rondeur, fraîcheur et belle longueur
  • Garde : au cellier entre 8 et 10°, en bouteilles debout, peut se déguster jeune mais peut aussi être gardé jusqu’à 20 ans car il s’améliore progressivement dans la bouteille.

Frimas d'Ardenne n°2 (épuisé) :

  • Robe : or cuivré
  • Nez : effluves épicées et persistantes de fruits secs, d’abricot, de figue et de caramel
  • Bouche : moelleuse, fraîche et gorgée de fruit, finale désaltérante, longue, complexe et savoureuse
  • Garde : au cellier entre 8 et 10°, en bouteilles debout, peut se déguster jeune mais peut aussi être gardé jusqu’à 20 ans car il s’améliore progressivement dans la bouteille.

Frimas d'Ardenne n°3 :

  • Robe : ambre soutenue
  • Nez : dominance d'épices et de caramel
  • Bouche : fraîche, fruitée, ample et délicate
  • Garde : au cellier entre 8 et 10°, en bouteilles debout, peut se déguster jeune mais peut aussi être gardé jusqu’à 20 ans car il s’améliore progressivement dans la bouteille.